Créer son entreprise pour devenir chauffeur privé à Paris

Une fois la carte professionnelle de voiture avec chauffeur en sa possession, le demandeur doit choisir une structure juridique pour encadrer son activité professionnelle. Il a le choix d’exercer en société (SARL, SASU, SAS, EURL) ou en entreprise individuelle (EI, EIRL ou microentreprise). Chacun de ces statuts juridiques possède ses avantages et ses inconvénients.

Le statut de micro-entrepreneur, généralement connu sous l’appellation d’auto-entrepreneur présente l’avantage de la simplicité. Sur le plan administratif, une simple déclaration d’auto-entrepreneur suffit pour démarrer son activité. De plus, les cotisations sociales sont calculées selon un pourcentage du chiffre d’affaires (pas de chiffre d’affaires = pas de cotisations à payer).

Cependant, ce régime présente des limites. À titre indicatif, le chiffre d’affaires annuel ne peut dépasser 70 000 € par an, soit environ 1 350 € par semaine. Ajoutons aussi qu’il est impossible de déduire ses charges professionnelles (location de voiture, essence ou cotisations sociales). Or, cette opération est possible dans le cadre d’une société (SASU ou EURL).